• Morceaux choisis

    6 février 1838 : le curé de Sauxillanges est assassiné !

    Reprenant une information diffusée par la Gazette d’Auvergne, l’édition du 13 février 1838 du journal La Quotidienne décrit par le menu la tentative d’assassinat (qui s’avèrera réussie) à l’encontre du curé de Sauxillanges, un dénommé Rochefort : Une horrible tentative d’assassinat vient de porter l’effroi et la douleur dans la commune de Sauxillanges (Puy-de-Dôme). Voici les détails qu’on nous transmet à cet égard : Mardi dernier, 6 du courant, le nommé Gerle aîné s’introduisit, armé d’un fusil à deux coups, dans le presbytère. Arrivé à la porte d’un appartement où était assis M. le curé avec son vicaire, il couche le premier en joue, en lui criant : « Je…

  • Vient de paraître

    Nouveau bulletin : Sauxillanges et la Grande Guerre

    Neuvième bulletin que l’association « Passé Antérieur du Canton de Sauxillanges » consacre à la Première Guerre, ce nouvel ouvrage « Sauxillanges et la Grande Guerre » revient sur le parcours de ces 56 Sauxillangeois morts lors du conflit et dont le nom figure sur le monument aux morts de la commune ; mais également de tous ceux ayant participé à la « Der des Ders » et qui ont eu « la chance » d’en revenir. Au fil des pages, grâce aux documents, photos ou objets conservés par leurs descendants, chacun de ces « poilus » nous raconte un peu de son histoire : forcément tragique pour certains, un peu moins douloureuse pour d’autres. Mais assurément des vies chamboulées…

  • Evènement

    5 août 2018 : brocante du Vernet la Varenne

    Venez nous rencontrer lors de la brocante du Vernet la Varenne le dimanche 5 août 2018. Vous pourrez feuilleter nos bulletins parus mais aussi échanger avec nous sur nos travaux en cours notamment à propos des poilus originaires de Sauxillanges ou de Chaméane. Au plaisir de vous rencontrer.

  • Vient de paraître

    Chaméane – Vernet la Varenne : maires et élus

    La fonction de maire telle que nous la connaissons aujourd’hui remonte à la Révolution Française. Les premières élections se tiennent en février 1790 et très vite les maires, véritable courroie de transmission entre les citoyens et l’État, apparaissent comme des acteurs essentiels de la société politique. En septembre 1792, ils se voient confier la tenue des registres d’état civil (naissances, mariages, décès) ; fonction sociale majeure, précédemment dévolue aux curés, leur donnant un surcroît de légitimité et de prestige. Qu’ils soient, au gré des régimes politiques, « élus » par le peuple ou « désignés » par le préfet, les maires traversent les siècles et prennent une part décisive à la modernisation du pays et à…