Eglises,  Patrimoine local,  Saint-Quentin-sur-Sauxillanges

L’église de St Quentin sur Sauxillanges

De nos jours, une route sinueuse à flanc de coteau depuis Sauxillanges mène jusqu’au bourg de St Quentin. Mais, jusqu’au début du XXe siècle, il fallait gravir le raide chemin caillouteux depuis la Coierie.

En abordant le bourg depuis ce chemin taillé dans le rocher, la silhouette trapue de l’église apparaît, posée sur le mur du parvis.

L’édifice de style roman a été construit aux Xe et XIIe siècles à l’emplacement d’une ancienne chapelle située sur l’éperon rocheux qui domine la vallée, son aspect fut remanié au cours du XIVe siècle.

Comme celle de Sauxillanges, l’église a pour titulaire et patronne Notre Dame de la Nativité ; la paroisse, quant à elle, est placée sous la protection de Saint Quentin, martyr du IIIe siècle .

Jusqu’en 1790, la paroisse de St Quentin est étroitement liée à celle de Sauxillanges. En effet, en 927, Acfred, duc d’Aquitaine, offre cette église au puissant monastère de Sauxillanges (en 1096 une bulle du Pape confirme cette donation). Tous les actes de baptêmes, mariages et sépultures sont alors établis à Sauxillanges. Ce ne sera qu’après la Révolution que Saint Quentin aura ses propres registres.

photo Ph. Geugnot, Découv’arts 2008

Le visiteur remarquera le magnifique portail et les ventaux qui sont fermés par un verrou d’origine découpé dans un métal en forme de queue de poisson orné de semis de fleurs de lys (classé aux monuments historiques par arrêté du 28 juin 1963).

Vous souhaitez découvrir l’intérieur de la petite église de Saint Quentin ? Tout connaître de son évolution à travers les siècles, les desservants ayant officié en ce lieu, les cimetières et leurs aménagements, l’histoire des croix et calvaires, etc. Lisez le bulletin intitulé « Saint Quentin sur Sauxillanges : église et lieux sacrés. »